1. Section Arma 3 :
    Pensez à recharger votre Modset Moderne

    Les opérateurs techniques recrutent !
    Si vous êtes intéressé, faites le savoir au près du M.Gadou
    Rejeter la notice

Witold Pilecki-L'espion d'Auschwitz.

Discussion dans 'Histoire sur la deuxième guerre mondiale' créé par Bernard, 10 Décembre 2017.

  1. ex-01.12.2018-Bernard

    ex-01.12.2018-Bernard Quartier-maître de première classe

    Points:
    1 045
    [​IMG]

    Witold Pilecki naît en 1901 à Olonets en Russie, où sa famille avait été déportée après l'insurrection polonaise de 1861-1864 contre la Russie tsariste. Il participeras, durant la 1ere guerre mondial, dans l'unité d'autodéfense polonaise. Ensuite il participeras à la guerre russo-polonaise. Il sera décoré de la croix militaire des braves.

    En septembre 1939, il combat dans la cavalerie. Son peloton prend part aux durs combats contre la Wehrmacht puis fait marche vers le sud-est en direction de Lwów. Le 17 septembre 1939, après l'invasion soviétique de la Pologne orientale, il se retire à Varsovie. Le 9 novembre 1939, il forme l'Armée secrète polonaise, une des premières organisations de résistance en Pologne. Il organise un réseau clandestin à Varsovie mais également en Pologne centrale (AK - résistance polonaise).

    En 1940, il présente à ses supérieurs de la résistance le plan suggérant de pénétrer dans le camp de concentration d'Auschwitz afin de collecter des informations sur le camp et organiser la résistance de l'intérieur. Le 19 septembre 1940, avec des documents au nom de « Tomasz Serafiński », Pilecki se fait capturer volontairement pendant une des rafles allemandes. Après deux jours de tortures dans les baraquements de la Wehrmacht, les survivants sont envoyés à Auschwitz.

    [​IMG]

    Une fois à l'intérieur du camp, tout en travaillant dans les Arbeitskommandos (Commandos de travail) , il organise l'Union des Organisations Militaires principalement dans le but de collecter des informations sur les activités des Allemands, les transmettre à la résistance polonaise, ainsi que de préparer le combat contre les SS.Le groupe a ainsi envoyé un rapport en octobre 1940 à Varsovie, le rapport a été transmis au gouvernement britannique en mars 1941. Witold Pilecki espérait que les Alliés parachutent des armes sur le camp pour aider les prisonniers à se libérer eux-mêmes ou encore que l'AK attaque le camp de l'extérieur.
    En 1943, comprenant que ces plans n'existent pas, il décide de convaincre personnellement ses supérieurs de la nécessité d'attaquer Auschwitz et, avec deux camarades, s'évade du camp le 26 avril 1943 après 947 jours de détention, pendant la nuit de Pâques, et alors que nombre de SS sont en congé. Il prépare un second rapport très détaillé sur la situation dans le camp. L'Armée de l'intérieur juge qu'elle n'a pas les effectifs suffisants pour attaquer frontalement le Auschwitz et demande de l'aide aux Alliés, mais les Britanniques refusent d'accorder une aide aérienne. Les informations du « rapport Pilecki » sont jugées exagérées, car il y écrit que 2 millions de personnes ont été exterminées durant les trois premières années de l'existence d'Auschwitz, et en prévoit 3 millions dans les deux années à venir.
    Le 1er août 1944, débute l'insurrection de Varsovie et Witold Pilecki combat dans les différentes unités de l'Armée de l'intérieur. À la suite de l'échec de l'insurrection, il est fait prisonnier.
    Après la libération en 1945, il rejoint le 2e corps de l'armée polonaise au sein de l'armée britannique, stationnée en Italie. Il reçoit pour mission de retourner en Pologne sous domination soviétique.

    Le 8 mai 1947, il tombe lui-même entre les mains du Service de sécurité intérieure. Torturé, il est inculpé pour plusieurs chefs d'accusation et comparait le 3 mars 1948 lors d'une parodie de procès :
    -franchissement illégal des frontières, utilisation de faux documents, transport d'armes de guerre
    -espionnage au profit du général Władysław Anders, (chef de l'armée du gouvernement polonais en exil),
    -espionnage au profit de "l'impérialisme étranger"
    -préparation d'assassinats de plusieurs fonctionnaires du ministère de la Sécurité publique de la Pologne.

    [​IMG]

    Pilecki nie les accusations d'assassinat et d'espionnage.Il plaide coupable pour les autres charges d'accusation. Il est reconnu coupable d'espionnage au profit des puissances occidentales et est condamné à mort le 15 mars 1948.

    Le 25 mai 1948, il est exécuté dans la prison Mokotów (a Varsovie). Ses derniers mots avant son exécution, ont été « Vive la Pologne libre ».
    (Source:Youtube/Wikipédia)
     
    • Coup de coeur Coup de coeur x 2
    • Félicitations Félicitations x 1