1. Le commando Kieffer vous souhaite de bonne vacances. La rentrée aura lieu le vendredi 6 Septembre 2019 a 20h45. Il n'y aura pas de training de Troop Mercredi 4 Septembre.
    Le Serveur MINECRAFT est ouvert durant la période des 2 mois de vacances.
    (Plus d'information dans la section LA CASERNE)
    Rejeter la notice

Jean Letang | 1921 - 1944

Discussion dans 'Histoire des commandos' créé par Letang, 5 Avril 2019.

  1. Letang

    Letang Quartier-maître de seconde classe Quartier-maître de seconde classe TROOP KG Lanceur anti-véhicule

    Points:
    1 215
    Opération Overlord D DAY - OUISTREHAM 06 06 1944 et campagne de Normandie


    Objectif : Libérer la France

    (très fier de présenter)

    -LETANG Jean-Charles- Grade CPL – QM fusilier

    Badge n 105 - Mle: 10870 FN 40 et 327 CAS 40-

    Tué le 06 06 1944 aux abords du château de Ouistreham à Hermanville, une balle a fait sauter les grenades qui étaient sur son ceinturon, enterré au cimetière d'Hermanville - A montré un élan magnifique au moment de l'attaque du 06 06 1944 et a fortement aidé à la réussite de la mission qui avait été confiée à sa section (Citation à l'ordre du Bâtiment) -

    Médaille Militaire

    *Croix de Guerre 39-45 avec étoile(s)

    *Citation à l'Ordre du Corps d'Armée




    Différentes Affectations:

    "2 ème B F M" -"Caserne Surcouf" -"1er B F M C" -

    Dossier administratif de résistant :GR16P 368204

    Dans la liste de l'amiral Chaline :ligne
    9122

    Dans la liste d'Henri Ecochard V40 :ligne
    31933




    Jean Charles Letang est le fils d'Yvonne Louise Letang. La famille réside à Hautmont dans le département du Nord, rue de Boussieres.

    Jean s'engage dans la marine nationale le 1erjuillet 1940 à Casablanca au Maroc.( matricule 327 CAS 40).

    Il rejoint le "2e bataillon de fusiliers marins" le 25 août 1940. Il est breveté fusilier le 1er avril 1941.

    Jean rallie les "Forces Françaises Libres" en Angleterre et demande à suivre le stage commando.

    "Les commandos suivaient leur entrainement dans le fameux camp d'Achnacarry, perdu dans les montagnes d'Ecosse. Ce lieu devait sa célébrité à la manière inhumaine dont y étaient traités les candidats. A la porte du camp étaient alignées les tombes fictives de tous les hommes morts pendant l'entrainement. Une pancarte indiquait le nom de l'homme et l'erreur qu'il avait commise car elle relevait, bien entendu, toujours d'une faute personnelle.

    Cinquante pour cent, à peine, des volontaires revenaient avec le droit au port du béret vert. Les autres étaient impitoyablement éliminés, soit qu'ils ne fissent pas l'affaire sur le plan physique ou moral, soit qu'ils fussent blessés lors des manœuvres à tir réel ou même tués, comme nous venons de le voir.

    Cette rigueur s'avérait nécessaire. Sans elle, jamais le débarquement du 6 juin n'eut réussi".

    Jean, ayant passé les épreuves avec succès, obtient le fameux béret vert (badge 105), il est alors affecté aux commandos le 16 juin 1943.




    Le 6 Juin 1944 il débarque sur la plage de la Brèche à Colleville en Normandie.

    Létang participe à l'opération Hardtack 28, le raid sur l'île de Jersey du 25 au 26 décembre 1943. Les opérations Hardtack correspondent à une série de raids commandos alliés menés en décembre 1943 le long des côtes du nord de la France et soutenues par les forces armées britanniques. Leur but est d’obtenir des renseignements sur l’état des forces allemandes et sur la qualité des sols en vue d’une éventuelle opération amphibie.

    L'objectif d'Hardtack 28 était de prendre contact avec des civils pour obtenir des renseignements sur les forces allemandes occupantes et sur leur système de défense. La capture d'un prisonnier allemand reste une priorité.

    6 juin 44 – affecté à la troop 8 , Létang participe à l'offensive principale d'un ensemble de fortification, le WN 10 -Widerstandsnest à 700m de sa zone de débarquement.

    -Devant lui un ensemble de fortifications construites par l'armée allemande comme points d'appui légers afin de défendre certains points côtiers (plages, digues, falaises). Composés en général d'une ou deux casemates équipées de canons de moyen calibre, de tobrouks, de positions de mortiers, de Maschinengewehr 42 et de pièces antiaériennes reliées par un réseau de tranchées, ils sont spécialement destinés à la défense rapprochée - ,

    C'est lors de l'assaut sur cet ensemble fortifié, que Létang sera mortellement blessé.

    Jean Charles Letang est tué aux abords du château d'Ouistreham, une balle ayant fait sauter les grenades qui étaient à son ceinturon.

    Le lieutenant Hulot dira de lui dans son rapport sur les opérations du 6 Juin «il faut noter ici la belle attitude du matelot Létang grièvement blessé, qui presse ses camarades de le laisser de peur qu'ils soient eux mêmes blessés.»

    La promotion du "Cours de quartier-maitre de la flotte n°16" a été baptisé "Quartier-maitre Jean Letang" en hommage en son sacrifice.



    Jean Letang avait 23 ans.
     
    • Félicitations Félicitations x 1